Une voix d’un passé pas si lointain…

Jean-Michel Charlier réalise cet entretien avec Léon Degrelle en 1978, lorsque ce survivant du fascisme européen a alors 72 ans. Ce qui frappe, en regardant ce film, c’est l’énergie, presque la jeunesse de Degrelle, son enthousiasme intact pour la cause, ses mimiques d’orateur publique, son plaisir évident à raconter ses exploits. Contrairement à bien d’autres fascistes ouest-européens, contentés de devenir collaborateurs en chambre, ou même tortionnaires au service des occupants, Léon Degrelle fut un combattant, là où la vraie guerre avait lieu: le front à l’est. Et lui, a survécu. Sa personnalité, sa bravoure indiscutable, et son “culot” proverbial, rappellent Gabriele d’Annunzio, le précurseur du fascisme italien.

 

Léon Degrelle (15 juin 1906 à Bouillon, Belgique – 31 mars 1994 à Málaga, Espagne) Homme politique, écrivain, directeur de presse et journaliste belge, ancien combattant du front de l’est, Brigadeführer des Waffen S.S., Volksführer de Wallonie. Il est le fondateur du rexisme, une idéologie au départ nationaliste belge, proche du fascisme et anti-national-socialiste qui, durant la guerre, se rapprocha du national-socialisme, pour finir dans la collaboration la plus extrême.

Advertisements

Leave a Reply

Name and email address are required. Your email address will not be published.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d bloggers like this: